Qu’est-ce qu’ils sont cons


Matthieu Côte écrit Qu’est-ce qu’ils sont cons, en 2007, un an avant sa mort d’une crise cardiaque, à 29 ans.

Plusieurs points peuvent être débattus.

Tout d’abord, il est évident que le capitalisme nous abrutit quotidiennement. Il ne nous laisse aucun répit et à longueurs de merdias nous ment, nous malmène, nous abîme… Alors, oui, nous sommes devenus de pauvres cons de citoyens. A diverses intensités, mais, globalement, nous sommes soumis aux idéologies du capital, nous travaillons, payons nos impôts, croyons en dieux, à la médecine, aux vaccins, à la politique, adorons tel joueur de foot ou telle chanteuse, ou tel pays, région, quartier et détestons l’autre pays, région, quartier. La chanson dénonce cet état de fait avec brio et nous vous recommandons d’en lire le texte.

Nous avons traité ce sujet assez souvent sur ce site. Voir, dans la rubrique Analyses, A bas les gens qui bossent de Didier Super, Hexagone de Renaud, et tant d’autres…

Qu’est-ce qu’ils sont cons évite de culpabiliser les « pauvres », ce qui est remarquable. Nous souscrivons tout à fait avec cette vision de la réalité. On peut constater la connerie ambiante, quasi générale, mais reconnaître que ce sont ces mêmes « cons » qui vont aussi se transformer en Gilets jaunes, par exemple, et pousser la roue de l’histoire dans le sens humain, contre celui de l’argent, inhumain. Se transformer, oui. Les luttes sociales nous transforment, nous donnent une autre nature, nous rejoignons l’humanité en mouvement, en libération et de ce fait rejetons nos chaînes idéologiques, nos nationalismes, nos racismes, nos sexismes, nos religions, l’adoration de nos maîtres, etc. Ceux-ci, occultes ou m’as-tu vus, se foutent bien de nous, quand nous obéissons : « Qu’on les distraie, qu’on les divise, aucun ne viendra nous saigner ! »… mais qu’on se réveille socialement, alors là, leur haine apparaît au grand jour !
Ce Qu’est-ce qu’ils sont cons nous rappelle cette phrase célèbre, tirée du Discours sur la servitude volontaire, qu’Etienne de La Boétie a écrit en 1756… et toujours d’actualité : « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux ! »

Relevons-nous, camarades, retroussons nos manches. Hauts les cœurs !


Paroles

Ok
Ok
Ok

On leur dit des efforts, ils disent ok
C’est de votre ressort, ils disent ok
Qu’est-ce qu’ils sont cons
On leur dit ça augmente, ils disent ok
On dit ça augmente encore, ils disent ok
Qu’est-ce qu’ils sont cons

On dit c’est la crise, on leur fout la trouille
On les culpabilise, la croissance part en couille
Sauvez vos entreprises, défendez donc vos fouilles
Ne voyez-vous pas les enjeux ?
Allons vos emplois sont en jeu
Allez! Achetez, achetez, achetez, achetez !
Achetez… Et ils le font.
Qu’est-ce qu’ils sont cons.

On leur dit ça c’est vrai, ils disent ok
On dit ça c’est pas vrai, ils disent ok
Qu’est-ce qu’ils sont cons
On leur dit ça c’est beau, ils disent ok
On dit ça c’est pas beau, ils disent ok
Qu’est-ce qu’ils sont cons.

On dit le bonheur à la portée de tous
Un grand téléviseur – un écran 24 pouces
Vous n’êtes pas des loosers, vous les niquerez tous
Vous pouvez devenir des stars
Vous pouvez gagner des milliards
Allez! Regardez, regardez, regardez, regardez !
Regardez !

On a le monde à notre botte, 6 milliards de péquins moyens
Qui baissent docilement leur culotte, et qui nous bouffent dans la main
Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres, qu’est-ce qu’ils sont cons.
Ils apprennent tout dans nos écoles, dans nos journaux, nos télés
Ils ont tous, tous cette envie folle de nous tutoyer, de nous ressembler
Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres, qu’est-ce qu’ils sont cons.

Ok
Ok
Ok

On leur dit eux gentils, ils disent ok
On leur dit eux méchants, ils disent ok
Qu’est-ce qu’ils sont cons
On leur dit c’est la guerre, ils disent ok
On leur dit faut la faire, ils disent ok
Qu’est-ce qu’ils sont cons.
On dit l’ennemi se cache n’importe où
Surveillez vos amis, restez planqués chez vous
Nos démocraties sont en danger partout
On leur dit insécurité, on dit état-policier
Allez! Paniquez, paniquez, paniquez, paniquez !
Paniquez !

On a le monde à notre botte, 6 milliards de péquins moyens
Qui baissent docilement leur culotte, et qui nous bouffent dans la main
Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres, qu’est-ce qu’ils sont cons..
Au service de nos portefeuilles, sous les prétextes les plus grossiers
Ils se font démonter la gueule, partout où il reste à piller
Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres, qu’est-ce qu’ils sont cons.

Puis on dit l’air et l’eau deviennent des denrées rares
Qu’on achète en tonneaux, paie en pétrodollars
Fait d’plus en plus chaud, fait d’plus en plus noir
Pendant qu’on gaspille ce qu’il reste
Tâchez de vivre un peu modeste pour:
Réparer, réparer, réparer, réparer !
Réparez !

NOUS, Nous, on a le monde à notre botte, 6 milliards de péquins moyens
Qui baissent docilement leur culotte et qui nous bouffent dans la main
Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres, qu’est-ce qu’ils sont cons
Ça, tant qu’on les culpabilise
Et que l’on sait les surveiller
Qu’on les distraie, qu’on les divise, aucun ne viendra nous saigner
Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres, qu’est-ce qu’ils sont cons.

Aucun ne viendra nous saigner
Qu’est-ce qu’ils sont cons ces pauvres, qu’est-ce qu’ils sont cons.

Ok
Ok
Ok

Inspirez – Expirez
Inspirez – Expirez
Respirez plus.

 


Like it? Share with your friends!

0

Qu’est-ce qu’ils sont cons

log in

reset password

Back to
log in