Sortez-les


C’est en 2003, que Tryo sort, sur l’album Grain de sable, ce vitriolé Sortez-les.

Pour la fabrique du citoyen lambda, docile, lisse, la télévision reste un instrument indispensable aux mains des maîtres de ce monde. Pour la fabrique du citoyen électeur, travailleur, vacciné et consommateur, la télévision reste un pivot, un socle, une base. Bien sûr internet, bien sûr la téléphonie mobile, bien sûr toutes les saloperies technologiquement anti-humaines, mais la boîte à cons demeure un outil de distraction massive inégalé. Des jeunes aux vieux, parqués dans des institutions de gardiennages, le meuble qui trône au centre de la pièce, c’est la télévision !

En Grèce, dans les sombres années de 1967 à 1974, les chers colonels ont développé, très consciemment, l’accès à la télévision dans les foyers, dans l’optique de distraire le peuple.

Parmi les méfaits de la télévision, il y a les infoxs à longueur de temps, l’abrutissement, façon divertissement (footballistique, artistique…), la vérité historique des vainqueurs, mais surtout, oui surtout… les pubs ! Ca paraît incroyable mais, capitalisme oblige, selon les dires de Patrick Le Jay (ancien directeur du groupe TF1), en 2004 : « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Hé oui, voilà comment nos maîtres agissent. Intéressante cette sortie médiatisée, car nous sous-estimons toujours l’inhumanité de ce système, ce monde de l’argent dans lequel nous ne sommes que des instruments. Pour avoir l’entièreté de la citation, taper sur internet temps de cerveau humain disponible… ça vaut le détour !

De Tryo, nous avions déjà mentionné l’excellent Récréaction, dans Beau comme une école qui brûle, dans la rubrique Divers, qui fustige les éducastreurs de tous bords.

Allez, il est temps de sortir les poubelles : « Sortez les ordures télévisuelles ! »

 


Paroles

Sortez-les

Donnez nous des jeux, les plus malsains (Oh oui j’en veux)
Allez enfermez-les (Enfermez-les)
Jusqu’à c’qu’ils ne puissent plus respirer, qu’on les voit mourir
Ejectés lynchés pour le pire
La cage au milieu du salon aime à voir les fauves tourner en rond
Et se déchiqu’ter pour juste une poignée de fric
Rentrer dans l’moule de l’Amérique
Allez, saignez vous donc en musique

Donnez-nous du lisse, de la guimauve ou du réglisse
Donnez de l’image à bouffer, pré-mâchée et pré-digérée
Donnez-nous du vice, surgelez nos vieilles idées
Vive mon frigo, vive ma télé
Il est plus vide qu’elle est blindée

Sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les poubelles
Sortez les ordures télévisuelles
Sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, oh ciel
Oh non, je suis accro

Étalez la maille, montrez qu’y a qu’la tune qui vaille
Noyez-nous de publicités, engraissez-nous jusqu’à (éclater)
Mettez-nous les nerfs, étalez les femmes et leurs chairs
Blindées des plus beaux apparats, excitez-nous, (excitez nous plus que ça)
Amenez vos sponsors, à tout bout d’champ ça pue la mort
Gerbez nos envies, nos désirs
Empêchez-nous, empêchez-nous d’partir

Donnez-nous du vice, bouchez les escaliers d’service
Allez, séquestrez nos esprits et souriez tout est permis
Tirez vers le bas ma télévision adore ça
Et tous les meubles en sont jaloux
Même mon chiotte en est devenu fou

Sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les poubelles
Sortez les ordures télévisuelles
Sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, oh ciel
Oh nonn je suis accro

Donnez-nous du pire, réservez-vous pour l’avenir
Conservez votre mauvais goût pour les jours où vous s’rez à bout
Donnez-nous du pire, passez notre envie de réfléchir
À coup d’concepts débilissimes, allez crachez-nous vos millésimes

Donnez-nous des cons, servez les cockés ou bien ronds
C’est le zoo des animateurs, leur donnez pas d’bouffe (c’est pas l’heure)
C’est l’heure de sourire, servir d’la niaiserie à mourir
À nous goinfrer, à nous gaver, c’est pour nous, c’est pour nous (divertir)
Donnez-nous d’la meuf, décolorez-les en jaune d’oeuf
Allez souriez-moi, souriez-moi et faîtes gicler vos proies

Sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les poubelles
Sortez les ordures télévisuelles
Sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, oh ciel
Oh non, je suis accro

Donnez-nous des stars, de celles qui crachent dans leur bavoir
Et filmez leurs fêtes minables au fin fond de leur bac à sable
Et lâchez vos bombes de celles qui sont nauséabondes
Inondez nos vies, nos foyers, vous êtes si présents qu’on est teubé

Donnez-nous du pire, réservez-vous pour l’avenir (Sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les)
Conservez votre mauvais goût (Sortez-les poubelles)
Pour les jours où vous s’rez à bout (Sortez les ordures télévisuelles)
Tirez vers le bas ma télévision adore ça (Sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, sans télé)
Et tous les meubles en sont jaloux (Oh ciel)
Même mon chiotte en est devenu fou (Oh non, je suis accro)

Sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les, sortez-les poubelles
Sortez les ordures télévisuelles
Sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, sans télé, oh ciel
Oh non, je suis accro

 


Like it? Share with your friends!

0

   Sortez-les

log in

reset password

Back to
log in