Toute mon vie


HK et les Saltimbanks publient cette chanson, en  2012, sur l’album Les temps modernes. Toute mon vie est écrite en créole réunionnais, d’ou les « mon », « moin », « mi », « zot », et z en début de mots. Voir Arrête mal palé dans la rubrique Analyses, écrite en créole de la Guadeloupe.

La chanson développe un thème cher aux profiteurs de notre sueur, les « profite-sueurs » : quand on nous a bien pressés, on nous jette comme des malpropres ! La chanson Feniant, sur l’album L’Usina, de Dupain, en 1999, développe le même thème :

Même thème développé par La Canaille dans L’Usine, en 2009, dans l’album Une goutte de miel dans un litre de plomb :

https://www.youtube.com/watch?v=Jv3IYvWnkXo&ab_channel=Zalaoufti

Nombre de chansons dénoncent l’exploitation de notre force de travail, la démence de cette société du profit. C’est pourquoi à chaque révolte, à chaque révolution, c’est le travail qui est visé, témoin mai 68 qui a accouché de ce mot d’ordre lumineux :

Ne perdez votre vie à la gagner !

Rares sont les chansons qui ont critiqué le travail en tant que tel. Voir, entre autres, A bas les gens qui bossent, ou Bosser huit heures, dans la rubrique Analyses.

Des ouvrages réellement subversifs, contre la société du travail, retenons Le Travail est un crime, écrit par Herman J. Schuurman, en 1924, publié par le groupe De Moker (Le Maillet) et republié, en 2010, par La Sociale, sise à Montréal.

On peut se procurer les textes de De Moker sur le site de La Sociale : http://www.editionsantisociales.com/

Le texte dit : « Le travail est le plus grand affront et la plus grande humiliation que l’humanité ait commis contre elle-même. (…) Cette société est ennemie de la vie. (…) Si nous ne travaillons pas à l’effondrement du capitalisme, nous travaillons à l’effondrement de l’humanité ! »

Sur le site de Paris-luttes.info, un texte intéressant avec un titre très fort :

https://paris-luttes.info/le-travail-est-a-la-vie-ce-que-le-5335

Le clip de Toute mon vie est très chouette. Ne boudons pas notre plaisir d’écouter la chanson (volume assez fort !) en dansant notre rage contre la société et notre amour de la vie :

 


Paroles

Toute mon vie

Tout’ mon vie j’ai travaillé
Ca vie que ça moin l’a gagné
Tout’ mon vie j’ai travaillé
Demain peut etre mi va aller

Toutes ces années moin l’a travail l’usine
Equipe de nuit mon santé lé en ruine
Les 3/8, lé dur d’voir son zenfants
Tiens pas d’bout mé ou compte plus le temps
Malgré lé dur dans mon malheur mi lé la
Zamé en r’tard, même dans mon tracas
Mon peine demande moin mi cachette (?)
Demain mi va d’voir paye mon dette

Tout’ mon vie j’ai travaillé
Ca vie que ça moin l’a gagné
Tout’ mon vie j’ai travaillé
Demain peut etre mi va aller

Mon patron l’a largue a moin là mem’
Sans dire au r’voir, pour li n’a point d’problème
Sans dire merci, sans faire un désordre
Les cochons y commandent pas la corde
Quoi ça mi ça va faire maint’nant?
Moin lé trop vieux, moin lé trop lent
Plus assez rentab’, a c’t’heure m’imagine
Mi vaut pas plus qu’un machine

Tout’ mon vie j’ai travaillé
Ca vie que ça moin l’a gagné
Tout’ mon vie j’ai travaillé
Demain peut etre mi va aller

Nou pourré bien, allé passe le temps
Bagarer la haut avec not’ zenfants
Mais la r’traite c’est pas pour nous maintenant,
Moin l’a pas cotize assez longtemps
Toute mon vie, j’ai retroussé les manches,
Le même refrain du lundi au dimanche
D’mande la charité, mi connait pas l’avoir,
Moin l’est trop vieux pour etre un cagnard

Tout’ mon vie j’ai travaillé
Ca vie que ça moin l’a gagné
Tout’ mon vie j’ai travaillé
Demain peut etre mi va aller

 


Like it? Share with your friends!

2

Toute mon vie

log in

reset password

Back to
log in