Universal soldier


Buffy Sainte-Marie écrit cette chanson au début des années ’60, c’est ce qu’elle explique (en anglais !) au début de cette vidéo :

Buffy est d’origine amérindienne du nord, une Cree.

Universal soldier, censurée par l’Amérique puritaine… qui massacre aux quatre coins de la planète… est vite devenue une chanson emblématique du mouvement pacifiste aux States, alors en butte à un puissant mouvement anti-guerre au Vietnam.

Une autre chanson de Buffy fera scandale, en 1970, et sera aussi censurée, Bury My Heart at Wounded Knee (Enterre mon cœur à Wounded Knee) qui commémore le massacre d’Indiens par l’armée américaine à Wounded Knee, en 1980.

Universal soldier pose indirectement la responsabilité des peuples par rapport aux exactions que « leur » armée font. La réponse n’est pas simple. S’il est vrai que ce sont les citoyens obéissants, soumis, etc., qui renforcent leurs oppresseurs et leurs exploiteurs… ce sont eux aussi qui, parfois, se révoltent… pas leurs maîtres ! Alors, oui, « sans lui toutes ces tueries ne pourraient se poursuivre », mais les ordres d’où viennent-ils ? « Ils viennent d’ici et là et de toi et moi. »

La chanson prend tout son sens quand on sait la résistance incroyable à la guerre du Vietnam qui s’est déroulée au Vietnam-même et aux Etats-Unis. Voir Indochine-Vietnam : Bring the war home !, dans la rubrique Divers et Chrétiens en guerre, dans la rubrique Analyses.

La chanson a une validité universelle qui n’est pas habituelle et elle connaîtra un succès mondial aussi pour cette dimension.

La chanson de Bob Marley, Buffalo soldier, politiquement très forte aussi, n’a pas cette universalité dans laquelle chacun peut se retrouver.

Les puristes diront qu’un capitalisme sans guerre n’est pas possible et ils auront raison, mais prenons et apprécions de cette chanson la quintessence anti-guerre, pour une humanité vivante.

Donovan va contribuer à populariser Universal soldier. On écoute sa version :


Paroles 

He’s five foot-two, and he’s six feet-four,
He fights with missiles and with spears.
He’s all of thirty-one, and he’s only seventeen,
Been a soldier for a thousand years.

He’s a Catholic, a Hindu, an Atheist, a Jain,
A Buddhist and a Baptist and a Jew.
And he knows he shouldn’t kill,
And he knows he always will,
Kill you for me my friend and me for you.

And he’s fighting for Canada,
He’s fighting for France,
He’s fighting for the USA,
And he’s fighting for the Russians,
And he’s fighting for Japan,
And he thinks we’ll put an end to war this way.

And he’s fighting for Democracy,
He’s fighting for the Reds,
He says it’s for the peace of all.
He’s the one who must decide,
Who’s to live and who’s to die,
And he never sees the writing on the wall.

But without him,
How would Hitler have condemned him at Dachau?
Without him Caesar would have stood alone,
He’s the one who gives his body
As a weapon of the war,
And without him all this killing can’t go on. 

He’s the Universal Soldier and he really is to blame,
His orders come from far away no more,
They come from here and there and you and me,
And brothers can’t you see,
This is not the way we put the end to war.


Il mesure 1 mètre 60 et il mesure 1 mètre 90,
Il se bat avec des missiles et avec des lances.
Il a déjà trente et un ans, et il n’a que dix-sept ans,
Il est soldat depuis un millénaire.

Il est catholique, hindou, athée, jainiste,
Bouddhiste, baptiste et juif.
Et il sait qu’il ne devrait pas tuer,
Et il sait qu’il tuera toujours,
Il te tuera toi pour moi mon ami et moi pour toi.

Et il se bat pour le Canada,
Il se bat pour la France,
Il se bat pour les USA,
Et il se bat pour les Russes,
Et il se bat pour le Japon
Et il pense qu’on mettra fin à la guerre de cette manière.

Et il se bat pour la Démocratie,
Il se bat pour les Rouges,
Il dit que c’est au nom de la paix de tous.
C’est lui qui doit décider,
Qui doit vivre et qui doit mourir,
Et il ne voit jamais l’avertissement écrit sur le mur.

Mais sans lui
Comment Hitler aurait pu le condamner à Dachau
Sans lui Jules César se serait dressé seul contre ses ennemis,
C’est lui qui offre son corps
En tant qu’arme de guerre,
Et sans lui toutes ces tueries ne pourraient se poursuivre.

Il est le soldat universel et c’est vraiment sur lui que retombe la faute
Ses ordres ne viennent plus de très loin
Ils viennent d’ici et là et de toi et moi,
Et mes frères ne voyez-vous pas,
Que ce n’est pas de cette manière que nous mettrons fin à la Guerre.


Like it? Share with your friends!

0

Universal soldier

log in

reset password

Back to
log in