Fais attention


En 1978, Yvette Théraulaz écrit une chanson vitriole, Fais attention.

Ici on peut voir la chanteuse elle-même lors d’une émission à la télévision suisse, en 1979 :

La pesante idéologie judéo-chrétienne nous étouffe, transpire par tous nos pores, s’est faite chair en nous… nous en crevons tous à petit feu ! Un des chantres de la bien-pensance n’est-ce pas ce Jean de la Fontaine et sa morale bourgeoise industrieuse ? « Travaillez, prenez de la peine »… un bon conseil de celui qui n’eut jamais à travailler pour vivre ! Comme le dit la chanson… « La paresse est la mère de tous les vices » !

La liste est longue des bonnes paroles qui justifie le capitalisme, le travail, l’obéissance, etc. : « L’homme est un loup pour l’homme », « Quand on n’a pas ce qu’on aime, on aime ce qu’on a », « Ne remets jamais au lendemain… », « Bien mal acquis ne profite jamais », etc.

En 1968, Jacques Dutronc avait déjà montré la voie de la contestation de tout ce vieux monde et ses contraintes, sa morale, ses menaces… avec Fais pas çi, fais pas çà :

Le message de Dutronc aux enfants se termine par une perspective résiliente sympa : on peut s’en sortir les gars, résistez ! Mais combien de personnes ne s’en remettront jamais et traîneront toute leur vie la peur, la peur distillée à longueur d’enfance ? Et perpétueront la servilité à leur propre progéniture ? Eduquer c’est éducastrer ! « Tu n’es qu’un bon à rien/Je le dis pour ton bien ! »

Mais, il n’y a pas que les coups qui blessent, qui meurtrissent, qui abîment les enfants. Voir, sur cette question, la sensible Privé d’enfance, de Carlos, dans la rubrique Analyses.

Dans Beau comme une école qui brûle, dans la rubrique Divers, nous listons quelques chansons qui, comme Fais attention, dénoncent l’embrigadement, l’encasernement mental de nos enfants.

Ce crachat salvateur, Fais attention, pointe aussi que c’est de la naissance à la mort qu’on nous juge, nous dénonce, nous contraint…

Ce monde est pourri de A à Z. Il n’y a rien à garder. Nous n’avons qu’un monde à gagner, un monde d’enfants de tout âge !

Encore une fois : amore e rabbia !


Paroles

Fais attention (extraits)

Tu es le plus grand maintenant tu devrais comprendre / Si tu n’es pas sage maman va tomber malade / Si tu désobéis je le dis à papa (…) Ne pleure pas c’est bon pour les filles / C’est les fous qui pleurent / C’est pas pour toi c’est un jeu de garçon (…) La paresse est la mère de tous les vices / Il faut savoir refréner ses désirs / Un homme doit dominer ses instincts / Une fille doit sauvegarder son honneur (…) Qu’est-ce que les gens vont dire (…) Et puis on va gagner sa vie / Sans savoir vraiment laquelle (…) Tu sais l’hospice c’est très ensoleillé (…) Quelle mère quelle épouse / Comme il était jovial / Quel bon vivant il aimait bien son verre / Un bon travailleur il est parti de rien (…) C’est plus dur pour ceux qui restent.

Fais pas çi, fais pas çà.

Fais pas ci, fais pas ça
Viens ici, mets toi là
Attention prends pas froid
Ou sinon gare à toi
Mange ta soupe, allez, brosse toi les dents
Touche pas ça, fais dodo
Dis papa, dis maman
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Mets pas tes doigts dans le nez
Tu suces encore ton pouce
Qu’est-ce que t’as renversé
Ferme les yeux ouvre la bouche
Mange pas tes ongles vilain
Va te laver les mains
Ne traverse pas la rue
Sinon panpan tutu
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Laisse ton père travailler
Viens donc faire la vaisselle
Arrête de te chamailler
Réponds quand on t’appelle
Sois poli dis merci
à la dame laisse ta place
C’est l’heure d’aller au lit
Faut pas rater la classe
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Tu me fatigues je n’en peux plus
Dis bonjour dis bonsoir
Ne cours pas dans le couloir
Sinon panpan tutu
Fais pas ci fais pas ça
Viens ici ôte toi de là
Prends la porte sors d’ici
Écoute ce qu’on te dis
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Tête de mule tête de bois
Tu vas recevoir une beigne
Qu’est-ce que t’as fait de mon peigne
Je ne le dirai pas deux fois
Tu n’es qu’un bon à rien
Je le dis pour ton bien
Si tu ne fais rien de meilleur
Tu seras balayeur
Fais pas ci fais pas ça
À dada prout prout cadet
À cheval sur mon bidet
Vous en faites pas les gars
Vous en faites pas les gars
Moi aussi on m’a dit ça
Fais pas ci fais pas ça
Fais pas ci fais pas ça
Et j’en suis arrivé là
Et j’en suis arrivé là
Et j’en suis arrivé là
La la la
La la la
La la la
La la la la
La la la la
La la la la

 


Like it? Share with your friends!

0

Fais attention

log in

reset password

Back to
log in