La roue des hamsters


Nous avons souvent critiqué le travail sur ce site. Voir, entre autres, Bosser huit heures, Black country blues, La marche à suivre, etc., dans la rubrique Analyses.

La roue des hamsters, que La Marmite écrit en 2017, tire son originalité de l’image puissante utilisée, qui rappelle le mythe de Sisyphe, du hamster qui fait tourner sa roue perpétuellement, moteur de son propre asservissement.

Trois extraits de discours politicards sont proposés au tout début. Il fallait reconnaître Hollande, Sarkozy et Mélanchon, unis dans la promotion de la servitude volontaire !

En prime, un refrain à retenir et réutiliser : « Le travail est à la vie ce que le pétrole est à la mer ! »

La Marmite dénonce l’esclavage salarié, la terreur d’aller se vendre pour survivre. Quotidiennement. Toute sa vie. Entretenir le capital, le créer, le servir. Faire tourner la machine. Métro-boulot-dodo. Perdre sa vie à la gagner. Et bouffer de la merde. Et soumis au monde marchand sans vie, mais souriant ! Dépossédés, réifiés, perdus, mais votants ! Castrés mais hâbleurs ! Servilement. Toute une vie d’esclavage.

Comme le disait Stig Dagerman, en 1952, juste avant de se suicider, dans Notre besoin de consolation est impossible à rassasier : « Le signe le plus certain de ma servitude est ma peur de vivre. » Voilà, tout est là, notre peur de vivre…

A la toute fin, il y a ce rappel d’un documentaire saisissant, en juin 68, où l’on voit une ouvrière refusant de rentrer à l’usine, après la défaite de mai, et les curés cégétistes qui la harcèlent. Voir Sous les pavés la plage. La bande-son de mai 68 dans la rubrique Divers.

On l’écoute :

https://lamarmite.bandcamp.com/track/la-roue-des-hamsters

L’image du hamster avait déjà été utilisée par Duval MC, en 2012, dans La roue du hamster. Duval MC propose de fuir le travail, le tant honni taf. Soit ! Mais la misère qui s’ensuit est-elle enviable ? Nous ne répondrons surtout pas, la question étant biaisée : c’est l’hôpital qui se moque de la charité. N’empêche, on s’est tous posé la question et nombreux ceux qui ont tenté de suivre des voies moins contraignantes. Avec plus ou moins de succès !

Duval MC rappe La roue du hamster avec son compère L’1consolable, lequel avait commis un rap, en 2011, qui va dans le même sens, Le blues du taf. Les paroles sont sous la vidéo :

Une pensée pour le tout jeune Etienne de la Boétie et son Discours de la servitude volontaire qui, en 1574, affirmait déjà : « Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres ! »

Une autre pensée pour notre ami, le curé Meslier, qui affirmait au début du 18ème siècle, dans son extraordinaire Testament : « Conspirez ensemble pour vous délivrer de ce commun esclavage ! (…) Au lieu de combattre les uns contre les autres pour le choix des tyrans, joignez-vous tous ensemble pour les détruire ! Retenez vous-mêmes par vos mains toutes les richesses que vous produisez et arrêtez de servir les puissants ! Rendez esclaves vos tyrans ! Opprimez tous vos oppresseurs ! Rejetez tous vos prêtres, tous vos moines ! (…) Combattez pour la liberté publique et le partage des fruits de votre travail ! »

On s’écoute Duval MC :


Paroles

Dans la Roue des Hamsters (La Marmite)

Bienvenue dans la roue des hamsters
Pédaler plus pour gagner moins
Y a pas d’place pour tout’la misère
Mais hors de la roue, pas de pain !

Le travail est à la vie
C’que le pétrole est à la mer
Tous les jours en payer le prix
A pédaler comme des hamsters

Le travail est à la vie
C’que le dégoût est à l’envie
Cale ton sabot dans l’engrenage
Nique la machine anthropophage !

Vous en voulez plus ?

Au jour ne suffit plus sa peine
Encore plus d’heures par semaine
Plus de semaines d’affilée
Flexibilité à l’année

Vous en voulez encore ?
Jusqu’à quel âge ?

Pas de retraite pour les braves
Pas de répit pour les esclaves
Jusqu’à la corde à nous user
C’t’à votre cou qu’elle va serrer

Perdre sa vie à pédaler…

Bienvenue dans la roue des hamsters
On y partage la misère
Sous les néons du grand labo
On crache du profit à plein pot !

Pas de retraite pour les braves
Pas de répit pour les esclaves
Jusqu’à la corde à nous user
C’t’à votre cou qu’elle va serrer

Nous ne sommes pas de la chair à patron !


La roue du hamster – Duval Mc

Pas la peine de mettre des baffes à ton boss
Dis lui simplement rlass’
Le seul bon job pour toi
c’est celui qui se passe dans le respect
Qui sert une cause ou qui ne nuise pas
Ou ta paix intérieure fait son combat
Ravive en toi l’enfant d’avant
La vie veut gras de temps des fois
Vents aliénés à nos plannings
« vivement les vacances » versus timing
Dégun n’a d’égale dégaine t’es ton king
Ne vas plus au boulot saute et sort du ring
Car de longue la vie nous hennit
Que le temps n’est ni un ennemi ni
Une monnaie aux dépens de nos avides envies
Viens mater comment c’est le pas franchi

Ah tu sais comme c’est bueno
Ah tu sais comme c’est bon de stopper le taf

J’ai laissé le taf je me suis mis au RSA
Oui c’était ça que je souhaitais: le taf me plaisait pas
Je préfère les CAF les aides de l’Etat
Car ça me blessait le taf ça me laisse des tas de séquelles
Tu sais pas dans quel état je revenais chez moi
Vu que je ne servais qu’à perpétuer le cadre
Qui lui servait le capitalisme
Oui qui t’as dit à quoi ça sert d’être là
Quand tu fais des tâches qui à toi te permettent pas
De t’épanouir jouir de ce que t’y fais et de pas
Servir qu’à enrichir les gars
Qui fabriquent de la merde et te la
Font passer pour le fruit de ton désir
Car les publicitaires servent à ça:
Justifier le temps que tu perds
Et que ça opère et que ça nous plaise mec
Ça rendra indispensable ce qui ne l’était pas
Donc t’es pas pour rien dans le succès de ces mecs là
Tant que tu feras le vaurien et essuiera cet échec là
De te soumettre de te faire mettre au fait était-ce à
Cause de ça que je me suis mis au RSA?
Peut-être bien

Snobe les stocks prête et troque
Réduit les factures et boycotte le boulot
Fais-toi dépanner change et donne
Croque tout cru cut le frigo
On est tous précaires et ils jouent de ça mais
On veut plus taffer pour leur comptes à Jersey
Alors jump de là oui fais un pas de coté
Nul n’est plus riche que le satisfait
Si tu as cinq minutes man écoute un ménestrel
Ministre de la détente et du temps perdu
La notice dit détends lâche la manivelle
No stress dilettante plus de baliverne
Pas besoin de serrer pour un sale salaire
En plus sais-tu ce que kiffe le plus la sphère?
Qu’on l’observe et qu’on la laisse faire
Retire tes billes de ce jeu de gangster
Sors de cette roue de hamster
Leur système t’aime comme t’aiment les vampires
alors sors de leur mine où ton âme se terre
Sors de cette roue de hamster
Sors de cette roue de hamster
Moi je stoppe à la Mandanda et réclame même en mandala ou en mantra
Pour la femme et l’homme lambda la fin des stress des tafs de hass

 


Like it? Share with your friends!

0

La roue des hamsters

log in

reset password

Back to
log in