Ali, alo pour Maschero


Ali, alo pour Maschero est une chanson anonyme, du répertoire traditionnel du Nord de la France, où un parler flamand était de coutume chez les ouvriers et les marins. Par exemple, Dunkerque est la francisation de Duinkerk (L’église de la dune). Nous savons que l’Etat français, centralisateur, normatif, brutal, etc., a imposé par la contrainte la langue française à des millions de personnes qui, depuis longtemps, parlaient leur langue maternelle, flamande, picarde, bretonne, basque, lorraine, occitane, niçoise, créole, etc.

Nombre de groupes flamands voisins ont repris, en français, cette chanson. La meilleure version est sans conteste celle du fameux groupe folk Rum, en 1975 :

https://dl-mail.ymail.com/ws/download/mailboxes/@.id==VjN-WZWwQwCbyklkMQ-cuFDNEDGOxJT36Eatn4UlHanyCYZNB5aCtEtLTuCbglt6PJDHaR5DCeHbXhSvY-ohRv3uaw/messages/@.id==AGk_casDoYKkYAIesQOdyHyTW_0/content/parts/@.id==3/raw?appid=YMailNorrinLaunch&ymreqid=ff2a74b9-1b05-00a9-1c47-4d0000014d00&token=tZhj1YXKhie9JoUre17yjGiqpkLDcWoMnk1j5DJGgUfer372CrRQSvWYmZOJa73h-kmeexVbK14WJtdIAOH6-uXtLkbmR-WkQT8sC9aKSJx-5K_Z3Jgows4ASgeuYpZY&error=https%3A%2F%2Fmail.yahoo.com%2Fd%2Fiframemsg%3Fid%3Ddownload-1175102270

Sur cet air populaire très connu beaucoup de paroles on été ajoutées au fil des siècles. Nous en dressons, plus bas, une liste, grappillée ici et là dans différentes versions… liste non exhaustive bien entendu et chacun pourra y aller de son cru et la rallonger, tant la liste des vilénies de nos maîtres est longue !

Le thème central, décliné à l’envi, est résumé par cette phrase : « C’est toujours les p’tits qui payent pour les gros. » On est en plein dans la lutte de classes parfaitement comprise par les exploités, qui le chantent en se moquant des nantis.

Un autre groupe néerlandophone, De Vaganten, nous donne sa version, plus enlevée :

Enfin, en 2018, une francophone, Dominique, nous propose une version a capella :


Paroles

Ali, alo, pour Maschero ! Il mange la viande et nous laisse les os… Il boit de la bière et nous donne de l’eau… A chaque morceau il prend le plus gros… Pour nous les coups, pour lui le magot… C’est toujours les p’tits qui payent pour les gros… Lui boit le vin et nous donne de l’eau… Il fume le cigare et nous donne les mégots… Moi je suis laid, mais lui l’est pas beau… On a les p’tits sous, mais lui l’a les gros… Et qui est malin et qui est le sot… Il mange le poisson et nous laisse la peau… On trime dans le froid et lui l’est au chaud… A chaque morceau, il prend le plus gros… Lui remplit sa caisse, nous on vide les bateaux… Il roule en carrosse, nous on tire les charriots… Il mange du saumon et nous laisse les maquereaux… Il nous laissera que la peau sur les os…

 


Like it? Share with your friends!

2

Ali, alo pour Maschero

log in

reset password

Back to
log in