Chrétiens en guerre


 

Ce qu’on sait sur l’auteur de cette chanson, John Kendrick, c’est qu’il était membre des IWW et probablement journaliste. En tout cas, Chrétiens en guerre, publiée en mars 1916, déclencha un énorme scandale, en salissant l’effort de guerre des USA qui se préparaient à participer à la boucherie mondiale, en avril 1917… à la grande joie des industriels américains.

« En avant, soldats chrétiens…/Si vous aimez le Saint-Esprit, allez et tuez, priez et mourrez. »

La dénonciation d’une armée américaine chrétienne est formidable. N’a-t-on pas entendu Bush vanter l’armée du Bien, contre l’axe du Mal ? Et tous les présidents US de braire la même antienne, Obama y compris, et d’encourager les armées chrétiennes et occidentales à piller et brûler aux quatre coins du monde.

Bien sûr les armées sont d’abord des armées du capital mondial, lequel détruit le vivant pour régénérer son système de mort. Certes, c’est la valeur qui dirige le monde et tous les capitaux se font une guerre incessante, via leurs personnifications capitalistes interposés et leurs armées, formées de prolétaires. Non, la chrétienté n’est pas pire que l’islam. Non, nous ne ferons pas de hit parade de la terreur… mais il est important de reconnaître les dénonciations qui émanent de « notre » camp, contre notre propre bourgeoisie, celle qu’on subit directement et quotidiennement. Il est important de reconnaître la place des armées chrétiennes occidentales dans l’histoire du monde et son chapelet de massacres pour imposer la civilisation. Les exemples foisonnent.

John Kendrick pointe avec courage l’armée US. Depuis la « destinée manifeste » qui justifia le massacre des Amérindiens, jusqu’aux guerres actuelles, en passant par tous les coups de force impérialistes, depuis trois siècles, l’armée US a droit à la médaille d’or, toutes catégories. Elle serait même hors concours.

« En avant, soldats chrétiens, déchirez, étripez et tuez !/Que le doux Jésus bénisse votre dynamite. »

Des millions de naïfs croient en un dieu sanguinaire et répètent pour s’en convaincre que God bless america, alors on peut y aller franchement et bombarder et torturer, terroriser, massacrer.

« En avant, soldats chrétiens ! Inondez la terre de sang. »

Chrétiens en guerre cible parfaitement cette idéologie destructrice, au nom de la civilisation. Les suprémacistes blancs chrétiens sévissent régulièrement de par le monde : Breivik en Norvège et Tarrant en Nouvelle-Zélande en sont les derniers exemples hyper-médiatisés.

« En avant, soldats chrétiens ! Saccagez tout ce que vous rencontrez/Foulez la liberté humaine sous vos pieds bénis. »

Nous avons trouvé cette chanson dans l’ouvrage de Joyce Kornbluh Wobblies & Hobos, Agitateurs itinérants aux États-Unis, 1905-1919, édité par l’Insomniaque, en 2012.

Elle est suivie d’une autre formidable chanson The red Feast (Le festin rouge) dans laquelle son auteur Ralph Chaplin (l’inventeur de l’Anarchat noir vénère) clame :

« Battez-vous, imbéciles ! Taillez la terre en pièces dans les conflits !/Enrôlez-vous dans cette guerre qui n’est pas la vôtre:/Servez jusqu’à la mort les hommes que vous avez servis vivants… »

Les IWW ont refusé de suivre Lénine et l’Internationale « Communiste » qui les enjoignaient de se fondre dans les syndicats social-démocrates, luttant avec détermination pour leur autonomie de classe.

Ce courage on le retrouve chez certains camarades américains contemporains, témoin cette vidéo, où l’on voit Mike Prysner, un vétéran de l’armée US, haranguer la foule devant la Maison blanche, en 2010, lors d’une action collective contre la guerre :


Paroles

Onward, Christian soldiers! Duty’s way is plain;
Slay your Christian neighbors, or by them be slain,
Pulpiteers are spouting effervescent swill,
God above is calling you to rob and rape and kill,
All your acts are sanctified by the Lamb on high;
If you love the Holy Ghost, go murder, pray and die.

Onward, Christian soldiers! Rip and tear and smite!
Let the gentle Jesus bless your dynamite.
Splinter skulls with shrapnel, fertilize the sod;
Folks who do not speak your tongue deserve the curse of God.
Smash the doors of every home, pretty maidens seize;
Use your might and sacred right to treat them as you please.

Onward, Christian soldiers! Eat and drink your fill;
Rob with bloody fingers, Christ okays the bill,
Steal the farmers’ savings, take their grain and meat;
Even though the children starve, the Savior’s bums must eat,
Burn the peasants’ cottages, orphans leave bereft;
In Jehovah’s holy name, wreak ruin right and left.

Onward, Christian soldiers! Drench the land with gore;
Mercy is a weakness all the gods abhor.
Bayonet the babies, jab the mothers, too;
Hoist the cross of Calvary to hallow all you do.
File your bullets’ noses flat, poison every well;
God decrees your enemies must all go plumb to hell.

Onward, Christian soldiers! Blight all that you meet;
Trample human freedom under pious feet.
Praise the Lord whose dollar sign dupes his favored race!
Make the foreign trash respect your bullion brand of grace.
Trust in mock salvation, serve as tyrant’s tools;
History will say of you: « That pack of G.. d.. fools. »


En avant, soldats chrétiens, la voie du devoir est toute tracée :
Tuez vos voisins chrétiens ou soyez occis par eux.
Les prêcheurs pleins d’entrain pérorent une bouillie verbale :
Dieu très haut vous appelle à voler, violer et tuer ;
Tous vos actes sont sanctifiés par l’Agneau là-haut ;
Si vous aimez le Saint-Esprit, allez et tuez, priez et mourrez.

En avant, soldats chrétiens, déchirez, étripez et tuez !
Que le doux Jésus bénisse votre dynamite.
Brisez les crânes d’éclats d’obus, fertilisez la glèbe ;
Ceux qui ne parlent pas votre langue méritent la malédiction de Dieu.
Défoncez les portes de toutes les maisons, emparez-vous des jolies filles ;
Usez de votre puissance et de votre droit sacré pour les traiter à votre guise.

En avant, soldats chrétiens ! Mangez et buvez tout votre soûl ;
Volez de vos doigts sanglants, le Christ paiera votre addition.
Faites main basse sur l’épargne du paysan, sur son grain et sa viande ;
Même si les gosses crèvent de faim, les soudards du Sauveur doivent manger.
Incendiez les chaumières, laissez les enfants à l’abandon ;
Au nom sacré de Jéhovah, semez la ruine ici et là.

En avant, soldats chrétiens ! Inondez la terre de sang ;
La pitié est une faiblesse que tous les dieux abhorrent,
Passez les bébés au fil de la baïonnette, percez le sein des mères !
Hissez la croix du calvaire pour sanctifier vos actes !
Limez la pointe de vos balles, empoisonnez les puits !
Dieu a décrété que vos ennemis doivent aller tout droit en enfer.

En avant, soldats chrétiens ! Saccagez tout ce que vous rencontrez,
Foulez la liberté humaine sous vos pieds bénis.
Louez le Seigneur dont la race préférée est bernée par le symbole du dollar !
Faites que la vermine étrangère révère vos lingots d’or pleins de grâce !
Fiez-vous à un pseudo-salut, soyez le bras armé des spoliateurs ;
Et l’Histoire dira de vous : « Cette bande de fichus crétins… »

 


Like it? Share with your friends!

0

Chrétiens en guerre

log in

reset password

Back to
log in